Manifeste du parti des Abstentionnistes

Abstentin 1er, secrétaire général du Parti des Abstentionnistes anonymes, a réservé son premier discours à Retour d’actu. Pour lui, le résultat de ses troupes aux élections  régionales constitue  « une victoire historique ».

Mes chers compatriotes, chers membres du parti abstentionniste…

A la suite de ces élections régionales de 2010, notre non-liste est devenue la première de France. Pas moins d’un citoyen sur deux a été séduit par nos propositions inexistantes, nos opinions inexplicables. Plus qu’un succès, c’est un triomphe!

Ce soir, je veux tout d’abord remercier tous nos militants inconnus pour avoir, lors de leur vie de tous les jours, professé la seule voie acceptable pour l’être doué de raison. Et ceci, sans même détenir la carte d’adhérent à un parti qui n’existe pas. Sans les voir, sans les encourager, en soupçonnant seulement leur existence, mon cœur a battu avec le leur tout au long de cette campagne immémoriale.

« N’a pas voté »

Enfin, la part la plus lucide de l’humanité a pris le dessus sur l’autre! Enfin, nous sommes plus nombreux que les moutons-votants! Enfin, la majeure partie du corps plus ou moins électoral a fait écho à notre mot d’ordre : « N’a pas voté »! Et ce, rappelons-le, sans aucune campagne publicitaire ni tapage médiatique.

Aujourd’hui, mes chers sujettes et sujets, seuls les membres invisibles de notre parti peuvent se targuer d’avoir ressenti le plaisir suivant, dimanche soir. Vous allumez la télévision pour vous tenir vaguement au courant des résultats. Vous voyez encore les mêmes têtes sourire ou mentir, encore les mêmes voix se tortiller dans leurs hypocrisies, encore les mêmes présentateurs gominés poser des questions plates, vous entendez encore les ricanements et les sarcasmes des perdants, l’extrême droite revient, tous ces obsédés de pouvoir s’expriment pour répéter ces pitoyables, méprisables « éléments de langages » que leur a demandé de réciter leur chef. En face, un parti s’estime plutôt vainqueur alors qu’un Français sur deux (vous, chers insoupçonnables) a préféré rester seul dans les genêts que d’aller faire perdre du temps aux décompteurs de voix.

Vous constatez cette misère, et c’est là, qu’après avoir éteint la télévision, vous souriez, vous soupirez, et vous dites, pourquoi pas à voix haute, dans un élan de bonheur et d’intelligence : « N’a pas voté. » Champagne !

Unissons-nous sans nous connaître

Néanmoins, je veux me tourner vers nos pauvres mais néanmoins cons-citoyens les démocrates, qui croient encore à la pertinence du système électoral. Je veux leur dire que je n’ai aucune agressivité envers eux ; je veux leur dire que je respecte leurs idées, puisque je souhaite devenir, par la grâce de chaque non-votants, le non-roi d’une France abstentionnelle.

Nous acceptons le débat d’idées, sous réserve que nos non-idées soient acceptées en tant qu’idées. Je veux regarder nos amis démocrates, « les égarés », et leur dire : « Rejoignez-nous sans nous rejoindre, adhérez à notre parti sans nous prévenir, faites allégeance à moi, Abstentin 1er, qui n’existe pas. »

Je connais votre histoire, pauvres votants. A force de trop fréquenter les isoloirs, voilà que vous vous êtes perdus, seuls, dans l’un d’entre eux, une poignée de bulletins à la main. Vous regardez les visages de vos « candidats » ; leur sourire colgate photoshopé a quelque chose d’inquiétant, vous ne trouvez pas ? Ne désespérez pas, surtout pas : car le temps est venu pour la prise de conscience. Désertez les isoloirs, unissons-nous sans nous connaître !

Votons lucide, votons inutile !

Chers supporters casaniers,  nos politicards sourient trop, parlent trop ; ils devraient apprendre à se taire. Un art que nous, abstentionnistes, manions déjà avec une certaine habileté… et avec des résultats !

C’est pourquoi j’invite tous ceux qui ont eu la faiblesse comportementale de voter à connaître le sentiment du « N’a pas voté », pour les élections suivantes, en 2012. Pourquoi, je vous le demande, nous arrêter en si bon chemin ? Notre nouvel objectif est simple : 80 % ! Oui, nous le pouvons ! Par l’effort conjugué de chaque parcelle de non-militantisme et de non-engagement !

Ce soir-là sera notre grand soir. Ce jour-là éclatera au grand jour l’inanité de notre système de gouvernance. Ce sera la victoire de notre majorité silencieuse, la vraie de vraie, acquise de haute lutte. La voix du silence !

Soyons lucides, votons inutile !

(Allocution d’Abstentin 1er, secrétaire général du parti des Abstentionnistes anonymes, dans son QG déserté du Théâtre des Invisibles)

(Crédit photo : Flickr / Mr__H)

D’autres coups de gueule sur la page principale de Retour d’actu.

A lire aussi sur ce blog : l’abstention, voix du silence

Digg This
Reddit This
Stumble Now!
Buzz This
Vote on DZone
Share on Facebook
Bookmark this on Delicious
Kick It on DotNetKicks.com
Shout it
Share on LinkedIn
Bookmark this on Technorati
Post on Twitter
Google Buzz (aka. Google Reader)
This entry was posted in Nos coups de gueule and tagged , , , , , , , . Bookmark the permalink.

7 Responses to Manifeste du parti des Abstentionnistes

  1. Arlequin says:

    Cher Abstentin Ier,

    Quelle joie d’apprendre que vous êtes le masque de cette foule d’abstentionistes! Merci de leur donner ce si beau visage qu’ont les masques. quelquechose d’impassible, de distant d’élégant parmi tous ces sourires de faux carnavals des marionnettes politiques. Endiguer le grotesque…endiguez le grotesque!
    Puisse ce vote blanc être un vote noir…au risque de faire parler celui-qui justement refuse qu’on interprète ses actes.
    Mais laissez-moi au moins imaginer un masque blanc et un drapeau noir.
    Et si Thoreau est une figure de l’anarchisme, je pense tout de même que ceux qui ne se déplacent pas vers les bureaux de votes, en faisant cette ecole buisonnière là, en jouant la carte du « mauvais » citoyen, repondent peut-être tous ensemble à cette belle injonction de Thoreau  » live the life you have imagined, go confidently in the direction of your dreams ». cette politique qui ne peut pas porter le rêve, ne merite sans doute pas qu’on lui offre notre dimanche.

    En attendant 2012…

    Un masque noir d’Arlequin.

  2. ciz says:

    bonjour,
    êtes vous un parti déclaré ?
    avez vous fait toutes les démarches administrative ?
    Comment êtes vous organisés ?
    je peux agir !

  3. Marin Larmagac says:

    Bonjour,

    Je suis étudiant en science politique en première année de licence à l’Université Paris I Panthéon Sorbonne. Dans le cadre de mon semestre en sociologie politique, j’ai à réaliser une interview d’au moins 45 minutes sur le thème « Abstentions et participations ». Celà tenterait-il quelqu’un, abstentionniste ou non, de préférence habitant près de Paris ? Je ne porte aucun jugement de valeur, je ne cherche qu’à analyser un point de vue précis sur ce sujet. Les questions pourront être d’ordre personnel mais il est possible d’anonymer l’interview si vous le souhaitez. N’hésitez pas à me contacter à mon adresse mail ou au 06 23 83 16 53.

    Cordialement,
    Marin Larmagnac

  4. leslie says:

    Il me paraitrait intéressant si toutefois c’est toujours d’actualité que nous puissions discuter un peu…Nous créons prochainement un site sur l’abstentionnisme (nous étions à l’origine du manifeste des abstentionnistes ou des vingt-cinq millions de fainéants publié un peu partout sur le net en 2011) et nous ne souhaitons pas nous arrêter là…Si vous pensez pouvoir échanger avec nous, vous serez le bienvenu !

    Merci d’avance

Répondre à Ernst Calafol Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

* Copy This Password *

* Type Or Paste Password Here *

43 813 Spam Comments Blocked so far by Spam Free Wordpress

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>