Le verdict inachevé de Domenech

Raymond Domenech a livré la liste des Bleus qui participeront à la Coupe du monde en Afrique du Sud… avec sept noms de trop. Hatem Ben Arfa et Mathieu Valbuena seront peut-être du voyage. Mais ni Patrick Viera, ni Karim Benzema, écartés par le sélectionneur.

On s’attendait à la surprise du chef. Sur la liste des 23, les pronostics allaient bon train. Hatem Ben Arfa, de retour en grâce à Marseille, sera peut-être du voyage en Afrique du Sud ? A moins que Mathieu Valbuena, le feu-follet des Olympiens, ne soit retenu à sa place ?

Et finalement, les deux, mon général… Fromage ET dessert, c’était ça, la surprise du chef. En annonçant hier soir sur le plateau de TF1 une liste de 30 joueurs au lieu des 23 attendus, Raymond Domenech, le sélectionneur de l’équipe de France de football, a encore une fois brouillé les cartes. Une habitude après les épisodes Chibonda et Gomis. Un bras d’honneur à ses multiples détracteurs ? Aux journalistes qui le critiquent ? Aux supporters qui le conspuent ? A la France du football toute entière, qui l’a lynché avant même son ultime aventure avec les Bleus ? Aujourd’hui, cela n’importe guère. L’info, la vraie, c’est que cette fameuse liste des 30 devra être amputée de sept noms dans les semaines à venir. Autant de douleurs individuelles et de chances de déstabiliser un groupe qui n’avait vraiment pas besoin de ça après sa laborieuse qualification et la récente affaire Zahia.

Quelques certitudes tout de même. Domenech a donné la prime aux joueurs en forme. Beaucoup, malgré leur inexpérience en bleu, sont portés par l’élan favorable de leur club en fin de saison. C’est évidemment le cas des deux Marseillais Ben Arfa et Valbuena -celui-ci ne compte d’ailleurs aucune sélection en équipe de France- mais aussi des Rennais Jimmy Briand et Yann M’Vila, ou encore du Lillois Adil Rami. Mais dans le même temps, le sélectionneur s’est donné les moyens de composer son équipe « type », celle qu’il a peu ou prou alignée durant les derniers matches de l’équipe de France. Soit un éternel 4-2-3-1 : Hugo Lloris dans les buts, William Gallas et Eric Abidal dans l’axe, Bacary Sagna à droite et Patrice Evra à gauche, une charnière Jérémy Toulalan-Lassana Diarra à la récupération, le trio Franck Ribéry-Yoann Gourcuff-Thierry Henry devant eux, et Nicolas Anelka seul en pointe. Les autres, même retenus dans le groupe final, devraient rester des « coiffeurs ». Au mieux des jokers de luxe.

Certains s’étonneront peut-être de la non-sélection de Patrick Viera, qui a sans doute inscrit hier soir un point final à son histoire en bleu. Mais l’énorme surprise vient plutôt de l’absence de Karim Benzema. L’ancien attaquant lyonnais paye sans doute là sa saison chaotique avec le Real de Madrid. Souvent blessé, peu sollicité, rarement buteur sous les couleurs de son nouveau club, il était certes loin d’être un titulaire indéniable. De là à le priver du groupe des 30, il y avait tout de même un grand pas. Surtout que le groupe compte en son sein le très contestable Djibril Cissé, rarement en jambe en équipe de France, André-Pierre Gignac, qui n’a pas pesé très lourd dans les matches décisifs des Bleus, Jimmy Briand, grand débutant dans la cour des grands, et Thierry Henry, qui ne joue presque plus en club… Le choix est donc contestable. A la décharge de Raymond Domenech, Karim Benzema fait peut-être effectivement partie de ces joueurs qui s’accommodent mal d’une place de remplaçant. L’attaquant avait d’ailleurs critiqué son manque de temps de jeu en bleu il y a quelques mois, avait de se rétracter maladroitement…

En l’écartant, Domenech envoie un signal justifié ou non, mais en tout cas assourdissant, à quelques semaines du Mondial : les places sur le banc iront aux plus motivés, mais surtout aux plus humbles. Comme le constatait le Monde.fr hier, une équipe se construit aussi avec ses remplaçants… dont on n’attend pas qu’ils poussent les titulaires dans l’escalier. Il n’empêche. A quelques minutes du coup de sifflet final face à l’Afrique du Sud, quand on sera forcé de s’en remettre à Djibril Cissé ou Jimmy Briand pour prendre la place des titulaires et arracher un but, on ressentira peut-être douloureusement l’absence de Karim Benzema.

La liste des 30… et quelques commentaires

Les gardiens :

- Hugo Lloris (Lyon). Le seul Français vraiment indiscutable à son poste. Un grand, très grand gardien.

- Steve Mandanda (Marseille). Mérite sa sélection, mais ne s’est jamais montré décisif en bleu.

- Cédric Carrasso (Bordeaux). Blessé en fin de saison avec Bordeaux. Doit convaincre…

- Mickaël Landreau (Lille). Un retour en grâce en équipe de France. Profite de l’excellente prestation de son club cette saison.

Les défenseurs :

- William Gallas (Arsenal). Solide, besogneux, mais pas forcément « policier » à chaque match. Salement blessé en championnat. Pourrait ne pas être du voyage…

- Gaël Clichy (Arsenal). A de l’expérience en bleu. Bon à son poste.

- Eric Abidal (Barcelone). Peut jouer au centre (où il n’est pas toujours serein…) ou à gauche. Complice avec Florent Malouda sur le terrain lorsqu’il joue dans le couloir.

- Bacary Sagna (Arsenal). Combattif, tenace, c’est indéniable, mais pas toujours rassurant sur son côté droit.

- Patrice Evra (Manchester United). Très présent dans le secteur offensif sur son côté gauche. Sérieux, mais pas toujours imprenable dans son couloir.

- Sébastien Squillaci (Séville). Bon défenseur central, mais n’a jamais montré la sérénité d’un grand en équipe de France.

- Rod Fanni (Rennes). A peu joué en bleu. Un potentiel à confirmer.

- Anthony Réveillère (Lyon). Travailleur et sérieux sur son côté, tant en défense que pour l’apport offensif. Bonne saison à Lyon. Suffisant pour une coupe du monde ?

- Marc Planus (Bordeaux). Une surprise. Excellent en club, mais a tout à prouver sous le maillot bleu.

- Adil Rami (Lille). L’autre surprise. Gros potentiel physique. Mais lui aussi a tout à montrer.

Les milieux :

- Jérémy Toulalan (Lyon). Récupérateur hors-pair, très présent physiquement. Mais pas vraiment constructeur. Devrait presque jouer au poste de défenseur central, comme il le fait parfois à Lyon.

- Lassana Diarra (Real de Madrid). Efficace en récupération, capable de « cadenasser » le milieu. En bleu, peine souvent à s’impliquer dans le jeu offensif.

- Alou Diarra (Bordeaux). Une tour de contrôle en club. En club seulement pour le moment.

- Abou Diaby (Arsenal). Une bonne saison avec Arsenal, une bonne connaissance du haut niveau.

- Franck Ribéry (Bayern de Munich). Miné par la fameuse affaire Zahia. Offensivement, décisif et redoutable à son meilleur niveau. Indispensable en bleu quoiqu’en dise Rama Yade…

- Yoann Gourcuff (Bordeaux). Constructeur, dribbleur… L’ex meilleur joueur de Ligue 1. Un très grand espoir du football français. Mais des prestations récentes en demi-teinte.

- Florent Malouda (Chelsea). Un très bon retour en forme à Chelsea, une bonne rentrée chez les Bleus face à l’Espagne. Peut être percutant.

- Sidney Govou (Lyon). Constructeur et excellent dans le replis défensif. Très expérimenté en bleu. Pas forcément une valeur inégalable, mais une valeur sure.

- Mathieu Valbuena (Marseille). Plein d’envie, virevoltant, tonitruant en fin de saison avec Marseille. Reste à le voir en bleu… Pourrait bien être un « Ribéry bis ». Si Domenech le garde dans les 23.

- Hatem Ben Arfa (Marseille). S’est bien rattrapé à Marseille après un début de saison difficile. Un énorme potentiel technique offensif. Doit confirmer sa capacité à jouer au plus haut niveau.

- Yann M’Vila (Rennes). Un autre petit nouveau. Bon chez les espoirs. Doit lui aussi confirmer.

Les attaquants :

- Nicolas Anelka (Chelsea). Une très bonne saison en club. Un retour en grâce incroyable après un long passage à vide, malgré son âge. Capable de jouer au très haut niveau.

- André-Pierre Gignac (Toulouse). Surcoté ? Ne s’est en tout cas jamais révélé en bleu face à de grosses équipes. Cela dit, n’hésite pas à frapper fort et de loin… ce qui est plutôt rare en ce moment en équipe de France. N’a probablement pas pour autant le niveau d’un Benzema. A néanmoins la confiance de Domenech.

- Thierry Henry (Barcelone). Ne joue quasiment plus en club. Ne semble plus avoir la forme nécessaire pour ce genre de compétition. Mais étant donné son statut, on voit mal comment Domenech aurait pu ne pas le retenir maintenant… La seule exception à la règle du sélectionneur qui a donné la prime aux hommes en forme.

- Jimmy Briand (Rennes). En grande forme en championnat de France depuis un retour de blessure. En pleine confiance. Suffisant pour être un bon remplaçant en bleu ? A voir…

- Djibril Cissé (Panathinaïkos). Bénéficie une fois de plus de la confiance du sélectionneur, après sa terrible blessure en 2006. Très bon en championnat grec, et bon mental affiché. Peut enfin se révéler… ou se demander une fois de plus ce qu’il est venu faire dans cette galère.

Sur L’Equipe.fr : le dernier contre-pied de Domenech

Et sur le Monde.fr : des Bleuets chez les Bleus

Photo Flickr Sylvain Bourdos

_______________________________

D’autres articles de sport à lire sur Retour d’actu

Digg This
Reddit This
Stumble Now!
Buzz This
Vote on DZone
Share on Facebook
Bookmark this on Delicious
Kick It on DotNetKicks.com
Shout it
Share on LinkedIn
Bookmark this on Technorati
Post on Twitter
Google Buzz (aka. Google Reader)
This entry was posted in Nos debriefings and tagged , , , , , , , , , . Bookmark the permalink.

2 Responses to Le verdict inachevé de Domenech

  1. Coly says:

    Domenech a raison de privilégier les joueurs du championnat de France. ça leur apprendre, aux Karim Benzema et autres jeunes expatriés, à prendre le temps de se former et À rendre à leur club ce qu’ils ont gagné en temps de jeu et en expérience sur les terrains de ligue 1.

    • Ruddy V. says:

      Ce n’est pas faux, c’est sans doute un autre signe de Domenech. Mieux vaut jouer en France que chauffer le banc à l’étranger. Mais tout de même, ne pas prendre Benzema, c’est plutôt curieux. Une composition avec quatre défenseurs, un seul récupérateur (Diarra ou Toulalan), un trio Gourcuff-Ribéry-Govou (ou Valbuena, ou Ben Arfa) et une attaque Benzema-Anelka (ou Henry), c’était une option possible. Mais bon, ce n’est que l’avis d’un des 60 millions de sélectionneurs que compte l’hexagone actuellement :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

* Copy This Password *

* Type Or Paste Password Here *

42 982 Spam Comments Blocked so far by Spam Free Wordpress

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>