Martine, orpheline et très coquine

Marcel Marlier, le dessinateur de la célèbre fillette, s’est éteint cette semaine. L’occasion de rappeler que quelques comiques, il y a quatre ans, avaient donné à son héroïne une nouvelle jeunesse particulièrement cocasse. Florilège déconseillé aux petites lectrices de Martine

Tout le monde ne peut pas se targuer de mettre en deuil trois générations de femmes à sa mort. Mais Marcel Marlier, oui.

Le dessinateur de Martine a tiré sa révérence en début de semaine, emportant dans la tombe les droits de sa célébrissime héroïne d’après-guerre. Avec les « aventures » de sa petite brune, qui n’auront donc pas de suite, Marcel Marlier se vantait d’avoir séduit les grands-mères, les mères et les petites filles.

Mais sans l’avoir voulu, Martine avait conquis d’autres fans. Qui, quatre ans avant le décès de son dessinateur, s’en étaient donnés à cœur joie pour lui offrir une nouvelle jeunesse, dans un style assez peu académique. Pendant quelques temps, un site rapidement repéré par les médias proposa en effet de remanier les titres des albums. Ce qui, naturellement, donna lieu à des « créations » cocasses et, pour le coup, bien de notre époque…

Évidemment, les éditeurs ayant peu le sens de l’humour, Casterman a tiré la gueule. Et fait savoir aux comiques que leur initiative ne s’attachait pas vraiment à l’esprit originel de la série.

D’où un message des administrateurs du site, qui ont rendu les armes : « A la demande (amiable) des éditions Casterman, le site a fermé ses portes le 18 novembre 2007. Toute l’équipe du site tient à vous remercier pour vos contributions, vos nombreux mails de remerciement, et pour ces grands moments de rigolade ! »

Le fait est qu’ils ont dû être nombreux…

Voire même carrément…

Fort heureusement, Facebook a pris le relais ! Casterman a beau râler, on peut désormais très facilement devenir fan du groupe « Martine, comme on ne la connaissait pas » et se marrer à loisir devant les couvertures remodelées.

Après y avoir passé un certain temps, les auteurs ont considéré que la palme de la création la plus gratinée devait revenir à cette création originale…

Pauvre Martine ! Le dessinateur décrivait sa fillette comme une petite fille « pas sage, mais qui essaie de bien faire ». Le moineau appréciera…

Crédit photo culture.culte / Flickr

A lire aussi sur ce blog : la critique de Trésor d’amour de Sollers et celle de 100 expressions à Sauver de Bernard Pivot

____________________________

D’autres chroniques littéraires sur Retour d’actu

Digg This
Reddit This
Stumble Now!
Buzz This
Vote on DZone
Share on Facebook
Bookmark this on Delicious
Kick It on DotNetKicks.com
Shout it
Share on LinkedIn
Bookmark this on Technorati
Post on Twitter
Google Buzz (aka. Google Reader)
This entry was posted in Nos points de vue and tagged , , , . Bookmark the permalink.

One Response to Martine, orpheline et très coquine

  1. Pingback: Tweets that mention Martine, orpheline et très coquine « RETOUR D'ACTU -- Topsy.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* Copy This Password *

* Type Or Paste Password Here *

55200 Spam Comments Blocked so far by Spam Free Wordpress