Ben Laden, un américain comme les autres ?

Du fond de son repère d’Abbottabad, Oussama ben Laden était un amateur de Coca-cola. Il regardait la télé et possédait même des films X. Même pour les terroristes, il semble que l’american way of life ait du bon…

A l’annonce de l’exécution d’Oussama ben Laden par un commando américain, des millions d’occidentaux se sont réjouis. Et on les comprend, puisqu’il n’était pas vraiment un ami de la culture anglo-saxonne. Pourtant, plusieurs informations venues d’Outre-atlantique montrent que ce Ben Laden partageait plusieurs habitudes avec ses pires ennemis…

Always Coca cola

On aurait presque cru à une blague. Mais non, c’est dit dans Le Monde : Ben Laden était un amateur de sodas, en particulier Coca Cola et Pepsi. Ne savait-il pas que tout ce qui est bon pour Coca-cola est bon pour l’Amérique ? Il est pour le moins surprenant que l’ennemi numéro un des USA en buvait souvent. Selon les mêmes sources, il appréciait aussi les shampoings de bonne qualité (en plus de se teindre la barbe). Peut-être avait-il vu la célèbre pub « Petrol Hahn ralentit la chute des cheveux » ? Parce que notre homme était aussi un zappeur invétéré.

Ben laden et la TV : « Je zappe et je mate »

« La une, la deux, m’ont pris dans leur jeu. / La trois, la quatre, je zappe et je mate… » On se souvient du tube de Passi, dans lequel se sont reconnus tant de jeunes français. En voyant l’une des vidéos découvertes par l’armée américaine dans sa planque, où le chef spirituel d’Al-quaida regarde la télé avec le dynamisme propre à l’américain moyen, on se dit qu’il s’y serait peut-être reconnu, lui aussi ? Isabelle Talès s’en amusait dans Le Monde du 10 mai 2011.  « La scène la plus fascinante, c’est celle que nous n’aurions jamais dû voir. Le chef d’Al-Qaida, zappette en main, dans son ‘chez lui’ à Abbottabad : une pièce sombre aux murs nus, des prises accrochées n’importe où, des fils qui pendent un peu partout. Sur sa télévision, minuscule, s’affichent une trentaine de canaux. (…) Devant le poste, il lisse sa barbe blanche, se balance d’avant en arrière, zappe. Tombe sur une image d’Obama, zappe. »

Ben Laden aurait-il été d’accord avec la conclusion de la chanson de Passi : « Trop d’argent, de guerre et de sexe à la télé » ? Pour ce qui est des guerres, il n’en a malheureusement que trop provoquées. Quant au sexe à la télé, il semble que Ben Laden et ses lieutenants n’étaient pas foncièrement contre.

Ben Laden visionnait-il vu des films X ?

Les Américains ont retrouvé une somme « considérable » d’oeuvres classées X, sans être certains que le chef de famille, qui vivait avec trois de ses femmes, les visionnait. Est-ce que des patronymes tels que Rocco Sifredi, Jenna Haze ou Eva Angelina lui disaient quelque chose ? En l’état actuel de nos informations, rien ne permet de l’affirmer. Mais s’il en a regardé, que les occidentaux monogames amateurs de X se rassurent ; même en ayant plusieurs femmes à notre merci, on ne dit pas non à un petit plaisir solitaire.

De manière un peu plus sérieuse, cette série de faits que l’on peut considérer comme anecdotiques, confirme que l’american way of life est très bien ficelé et a encore de beaux jours devant lui, puisque même ses pires ennemis y succombent en partie. D’un autre point de vue, cela apporte de vraies limites à un certain discours sur la « guerre des civilisations », puisqu’il semble que dans la plupart des zones de la planète, le Coca, les McDo et la télé câblée soient tout ce qu’il y a à l’horizon.

Peut-être qu’à la fin du vingt-et-unième siècle, tous les dirigeants du monde se réconcilieront autour d’un bon Big Mac ?

En tout cas, Eminem avait bien raison d’avoir le culot de parodier le premier ennemi de l’Amérique dès 2002, à la fin de son clip Without me :

Crédit photo : ludologydotorg / Flickr

A lire aussi sur ce blog : la « Justice » a-t-elle vraiment été rendue pour Oussama ben Laden ?

_______________________________________

D’autres points de vue sur Retour d’actu.

Digg This
Reddit This
Stumble Now!
Buzz This
Vote on DZone
Share on Facebook
Bookmark this on Delicious
Kick It on DotNetKicks.com
Shout it
Share on LinkedIn
Bookmark this on Technorati
Post on Twitter
Google Buzz (aka. Google Reader)
This entry was posted in Nos points de vue and tagged , , , , , . Bookmark the permalink.

2 Responses to Ben Laden, un américain comme les autres ?

  1. Bercilak_de_Hautdesert says:

    Que s’imagine-t-on vraiment de Ben Laden, finalement ? Etant donné la traque dont il faisait l’objet, et considéré l’absence notoire d’implication active de sa part dans des attentats ces dernières années de manière récurrente, on peut se poser la question de savoir s’il avait l’option de faire autre chose que ce que les médias exposent aujourd’hui…

    Au delà de ça, le Coca reste un symbole de l’Amérique, mais est-ce que ça empêche aux non-Américains de l’apprécier ? J’admets que d’un point de vue initial, on peut rire de l’ironie idéologique qui apparaît ici, les grands ennemis qui apprécient les produits de l’adversaire…Mais justement, est-ce que ce n’était pas une preuve de la « mesure » (j’emploie ce terme avec des pincettes) de Ben Laden que de pouvoir être publiquement opposé aux Etats-Unis tout en sachant reconnaître les choses positives de leur civilisation, en l’occurrence, le Coca ? Est-ce qu’idéologiquement, il n’est pas plus dangereux pour les Occidentaux de rejeter ce que peuvent nous apporter « ceux d’en face » (vu qu’on peut plus dire Ben Laden…), plutôt que de tenter d’échanger et de comprendre ? Il n’est pas question dans mon propos de dire qu’on doit adopter les coutumes de l’ « adversaire », mais bien plutôt qu’il est peut-être un peu manichéen de se murer dans l’idée qu’on doit être « Occidentaux » et les Talibans des « Talibans ». Pour tomber dans un cliché bas de gamme, ne me dites pas qu’Obama a déjà mangé un kébab, je ne pourrais pas croire qu’on laisse élire un président qui pactise avec l’ennemi…

    C’est rude, comme caricature, mais finalement, est-ce qu’on ne tombe pas un peu dans cet extrême quand on s’amuse ou ironise de voir Ben Laden boire du Coca ?

    Car en fin de compte, Ben Laden est comme nous, il boit régulièrement (1,5 litre par jour pour ne pas se déshydrater…), et une fois sorti de l’eau, on a vite fait le tour…On aurait pu dire qu’il buvait du Sprite, du Canada Dry…

    Je ne sais pas, je trouve que cette exposition de la part des médias tient plus de l’intérêt morbide de l’imagination du public que de quelque chose qui ait vraiment un intérêt. Ben Laden buvait du Coca, et était opposé aux USA. Je ne bois pas de Coca, est-ce que ça me donne plus de pouvoir idéologique dans une éventuelle lutte contre l’Occident ?

    J’ai juste parfois du mal à voir le lien de corrélation établi entre ces faits (porno, Coca et télévision) et ce que défendait Ben Laden. Je ne sais pas, je me dis que peut-être le public s’imagine Ben Laden comme le überméchant d’un James Bond de la Guerre Froide : dans son bunker, défendu par des figurants, et accrochées aux murs des cartes grelées de points rouges qui illustrent ses prochains objectifs. Ben Laden, qui n’a pour autre objectif que l’anéantissement de l’Occident, et qui donc passe sa vie et surtout chaque minute de cette dernière à échafauder des plans, en grand méchant qu’il est…

    On n’oublie pas que Ben Laden est de manière tacite l’ennemi public, mais qu’au global, il a autant voulu être l’adversaire des Etats Unis qu’eux l’ont voulu comme adversaire : Ben Laden, c’est le fantôme de l’ennemi, celui qui donne un nom à combattre… « Ridiculiser » Ben Laden en montrant comme il était « américain », n’est-ce pas une façon d’exorciser nos peurs du grand méchant, et de se féliciter mutuellement entre Occidentaux en se disant « regardez, même nos ennemis les plus mortels font partie de notre système » ?

    Je ne sais pas, j’étais ce weekend à Copenhague, chez des amis danois, et mis à part les films porno (qui ne se partagent pas en soirée, mais qui j’en suis sûr, existent aussi au Danemark), nous étions l’archétype de l’American Way of Life…Et je ne me suis pas senti Américain pour autant, bien au contraire…

  2. Bonjour Bercilak,

    Mon article est totalement anecdotique, de toute manière, et je suis d’accord pour dire que tout cela reste plutôt de l’ordre du détail. Mais ce sont des petits détails ironiques, des petites touches, qui vont un peu dans le sens de ce que vous avez voulu dire : il est absurde de scinder les camp de manière stricte, et en réalité ces « guerres contre la terreur », comme la plupart des autres guerres et oppositions, ne sont que des histoires d’affichages alors que les intérêts sont souvent beaucoup plus intriqués et communs qu’on ne peut l’imaginer entre adversaires.

    Après, l’american way of life, c’est normal qu’on ne le sente pas passer : il domine. Ils ont quelques années d’avance sur nous dans la médiocrité, et on peut voir, chaque mois, chaque année, les progrès que l’on fait avec ferveur pour leur ressembler. Il n’y a pas un jour où l’on ne lit pas dans le journal cette phrase incroyable : « La France est, sur ce point, très en retard par rapport aux Américains… » Je ne vois pas en quoi une culture comme la notre, mille fois plus riche que la culture américaine, pourrait avoir du retard… Si ce n’est, précisément, dans l’adoption du modèle américain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

* Copy This Password *

* Type Or Paste Password Here *

41 265 Spam Comments Blocked so far by Spam Free Wordpress

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>