Finale France – All blacks, les notes

France 7-8 Nouvelle Zélande, les notes. Une fin odieuse qui vient conclure un grand match du XV de France. Un titre de plus pour les hommes en noir, mais l’aura en berne pour eux qui jouaient à seize ce soir.


Les avant 5/5. Capitaine Dusautoir et Harinordoquy au sommet de leur art. Le cinq de devant a globalement puni les All blacks, les écrasant en mêlée fermée et les dominant en touche. Mis à part sur l’essai malin de Woodcook, la performance des gros a été sans faille. Les avants tricolores ont toutefois été volés sur les rucks, à de multiples reprises, mais on y reviendra plus tard…

Les arrières 3/5. On attendait plus du trident formé par Clerc, Médard et Palisson. N’ont pas démérité mais n’ont pas su faire la différence non plus. La sortie de Clerc sur blessure fait mal. Qu’importe, Rougerie, que l’on n’attendait plus à ce niveau, a sorti un grand match. Accompagné par son fidèle Mermoz, le cheval de la Berjallie a mené la danse, en attaque comme en défense. A noter une bonne rentrée de Traille, touché par la grâce sous les chandelles.

La charnière 4/5. Le sort réservé à Parra ravive les douloureux souvenirs du plan anti-Blanco des Anglais. Les sujets de la Reine pourront se montrer fiers de leurs cousins des antipodes, rivalisant de dextérité dans l’anti-jeu. Remplacé dès la première mi-temps, le visage émacié, par un François Trinh-Duc tout feu tout flamme, et auteur de belles percées. Le Yach’, auteur d’un bon match, loupe néanmoins une pénalité cruciale.

L’homme du match. Capitaine Dusautoir. Plaqueur, marqueur et leader. A tout donné, sauf un coup de boule à l’arbitre.

Le vautour. L’homme en noir roulait pour les hommes en noir ce soir. A très bien géré les limites du scandale. Ne partira pas en vacances en France pour dépenser ses nouveaux billets verts.

Le corbeau. « L’arbitre a été cohérent » Bernard Laporte. Merci Bernard, tu peux la prendre… la porte. Tu soigneras ta réputation plus tard.

La hyène. McCaw avait les pleins pouvoirs sur les rucks, jouant des mains, des pieds, hors-jeu pas hors-jeu, debout ou sur le cul. C’est un nouveau rugby qu’il nous a offert pour cette finale. Est le bienvenu pour se faire écraser la gueule en top 14.

La nouvelle tanche. Pathétique, Weepu a tout raté. Petite bite ou simplement dépassé par l’événement ? La médaille en chocolat pour le barbu, dont la performance désastreuse n’aura pas suffi à faire perdre son équipe au contraire d’un certain Gallois.

Le regretté. L’absence de Dan Carter, dont la présence aurait donné un sens à la défaite des bleus.

Les pourris. Les spectateurs de l’Eden Park n’auront pas eut la décence d’applaudir ne serait-ce qu’un seul joueur français lors de la remise des médailles. Devaient tous lire la presse NZ pendant le match. Morgan Parra a quand même eu droit à un bisou d’un officiel avant d’être conduit à l’hôpital.

Crédit photo : Kiwi Flickr / Flickr
Digg This
Reddit This
Stumble Now!
Buzz This
Vote on DZone
Share on Facebook
Bookmark this on Delicious
Kick It on DotNetKicks.com
Shout it
Share on LinkedIn
Bookmark this on Technorati
Post on Twitter
Google Buzz (aka. Google Reader)
This entry was posted in Nos debriefings and tagged , , , , , . Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

* Copy This Password *

* Type Or Paste Password Here *

42 287 Spam Comments Blocked so far by Spam Free Wordpress

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>