Chirurgie esthétique : qui s’y frotte s’y PIP

Des prothèses mammaires dangereuses pour la santé ! Triste histoire,  qui nous rappelle que soumettre son corps à la religion de la technique et de la « beauté » est rarement bon pour la santé.

La scandale des implants PIP est l’occasion de nous en rappeler :  nous vivons dans un monde qui propose aux personnes qui veulent se sentir « mieux dans leur corps » ou « en meilleure santé » des médicaments ou des additifs parfois dangereux, et éventuellement testés sur des cochons. Tout cela pourquoi ? Pour faire de l’argent le plus rapidement possible, en réalisant donc, en amont, le moins de contrôles possible. Voilà nous en sommes. Traiter nos corps avec ce manque de considération, cette légèreté impardonnable, est bien symbolique de la violence inouïe du nihilisme moderne. Et nous donne une idée de l’état misérable de notre vie spirituelle communautaire, si tant est que l’on ose encore employer ces expressions.

L’affaire PIP est un nouvel avertissement lancé par nos pauvres corps qui vont devoir supporter, de plus en plus (et en première ligne, comme toujours, les corps féminins), des transplantations, des ajouts, des branchements, et puis donc, maintenant, des ex-plantations. En attendant d’éventuelles re-plantations. On cultive le corps. On y met de l’engrais. On l’usine, on le machine, on l’huile, pour qu’il soit un peu plus photogénique, c’est-à-dire davantage baisable (raisonnement tout à fait logique à l’époque où le sexe se limite, à peu de choses près, à l’exhibitionnisme).

Programme absolument délicieux, n’est-ce pas ? Si nous vivons encore – un peu – dans une société nous permettant un certain épanouissement physique, ils semble que ce mouvement soit en fin de course. Retour au puritanisme assisté au scalpel ! Le corps est cerné, de plus en plus près, par la Technique. Étouffé. C’est pour cela que cette histoire de PIP est à la fois terriblement triste et affreusement drôle. Humains de la génération qui refuse toute idée de « péché originel », vous croyiez avoir enfin trouvé la clé du bonheur, de la beauté ? Aïe, encore raté ! L’homme a encore croqué dans la pomme ! Des implants dangereux ! Dommage, on y était presque… Et bientôt, on s’apercevra que la pilule qui était censée nous donner la vie éternelle nous inoculera un virus hyper-rare aux taux de mortalité surélevée, ou nous fera avoir des enfants mal formés… Pauvres centaines de milliers de femmes qui vont devoir racheter, dans quelques semaines, des soutien-gorges à petit bonnet…

Faut-il rappeler que la « féminité » n’a rien à voir avec une taille de poitrine, pas plus que la beauté ? La seule et vraie beauté d’une personne, c’est dans son rayonnement spirituel qu’il faut la capter. Dans toutes ses particularités, ses raretés, ce qu’elle permet de sauvegarder. L’alliage de son élégance physique et morale. Son délié, sa logique, sa vérité. Le sexe, en tant que tel, est une activité sans ampleur. Une mécanique à magnifier. Penser, lorsque l’on songe au respect de soi, à son individualité, à la taille de ses seins, relève de la plus impardonnable des médiocrités.

Bien sûr, cela n’aurait aucun sens d’interdire aux gens de retoucher leur corps. Mais une telle démarche devrait rester une exception. Le cas-par-cas devrait régner. Il faudrait le faire avec une extrême prudence. De ce point de vue-là, il y a une cruelle justice dans le fait que certains de ces bricolages esthétiques, vendus à la chaîne, conduisent au malheur : ce que l’on paie toujours le plus cher, à l’échelle d’une société ou d’un homme, c’est le mépris de l’esprit (et bien sûr de son corps, mais c’est la même chose). Autrement dit le mépris de soi. Aujourd’hui, le barrage est évident : nous avons foi en la science alors même qu’elle ne nous apporte aucune garantie de vivre plus heureux qu’avant.

Crédit photo : Jungleboy 叢林男孩 / Flickr

 

 

Digg This
Reddit This
Stumble Now!
Buzz This
Vote on DZone
Share on Facebook
Bookmark this on Delicious
Kick It on DotNetKicks.com
Shout it
Share on LinkedIn
Bookmark this on Technorati
Post on Twitter
Google Buzz (aka. Google Reader)
This entry was posted in Nos coups de gueule and tagged , , . Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

* Copy This Password *

* Type Or Paste Password Here *

22 467 Spam Comments Blocked so far by Spam Free Wordpress

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>