Marine Le Pen dans les cordes

Il y a des interviews politiques qui font plaisir à voir. Par exemple, celle où Marine Le Pen s’embrouille les pinceaux dès qu’il s’agit de parler un peu d’économie face à Anne-Sophie Lapix…

Eh oui, c’est (parfois) ce qui finit par arriver quand on raconte des cracs populistes à longueur de temps… Un jour ou l’autre, il y a un(e) journaliste pour vous le faire remarquer et vous mettre une beigne dans les règles. Un grand merci, donc, à Anne-Sophie Lapix (saluée par le Nouvel Obs’), pour s’être livrée à l’exercice sur le plateau de Dimanche+ face à Marine Le Pen. La chose, après tout, n’est pas si évidente, vue la capacité de l’aboyeuse en chef du Front national à bifurquer vers les thèmes des basses pulsions populaires quand les questions se font un peu trop techniques.

En l’occurrence, sommée de donner quelques précisions sur son programme économique, la fille-à-son-père a eu un peu de mal à garder la tête haute. Mais il est vrai qu’il est plus facile de houspiller « les étrangers qui coûtent trop cher » que de d’expliquer concrètement comment on rembourse le déficit français…

Ainsi, Marine Le Pen a beau bafouiller qu’elle a fait « un chiffrage extrêmement précis de [son] projet », dès qu’elle est interrogée sur le fond, il n’y a plus grand monde, y compris quand il s’agit de ses thèmes de prédilection. Veut-elle supprimer les allocations des étrangers ? Oui, apparemment… ah, mais pas aux enfants nés en France de personnes étrangères qui eux, « ont vocation à devenir Français ». Quésaco? Que les enfants toucheront les allocations auxquels les parents n’ont pas droit ? On est déjà dans le brouillard !

Problème de multiplication pour Marine Le Pen

L’affaire se corse quand Anne-Sophie Lapix évoque l’augmentation de 200 euros des salaires inférieurs à 1500 euros, une mesure qui concernerait 8,5 millions de Français. « Ça coûte 20 milliards à l’État » constate la journaliste. « Non » répond stoïquement Marine Le Pen. Calmement, Anne-Sophie Lapix refait le calcul : effectivement, 200 que multiplie 8,5 millions, le tout sur 12 mois, cela fait bien 20,4 milliards par an. Niveau CM2, ou à peu près, mais la cheftaine frontiste n’en démord pas et tente de se rattraper en évoquant mollement le pouvoir d’achat des Français les plus pauvres, et les recettes que l’État tirerait d’un regain de consommation.

Manque de chance, là aussi, la journaliste l’attend au tournant : « Vous augmentez de 3% les biens importés. » D’où une logique inflation hexagonale. « Les 74 milliards que vous récupérez [grâce à cette taxe sur les importations], ce sont bien les Français qui vont les payer ? » Marine s’essaye de nouveau à l’économie. Sans trop de succès : « C’est une augmentation extrêmement basse, et qui contrairement à la TVA sociale, ne sera pas répercutée sur les prix à la consommation. » Tiens donc ? Les importateurs seront taxés à l’entrée mais, par altruisme international et par amour pour la patrie de Molière, garderont leurs prix inchangés ? « On taxe, mais il n’y a pas d’augmentation des prix ! » conclut la journaliste, grinçante.

Des choses à revoir sur le logement…

Une pause, et Marine Le Pen essaie de reprendre la main, cette fois sur le logement : « Pendant que des Français n’arrivent pas à se loger, il y a des centaines et même des milliers de clandestins qui sont logés aux frais de la République. » Ah, et où ça donc ? Dans ces fameux logements sociaux dont il était question un instant auparavant ? Eh bien non, puisque ceux-ci sont réservés aux personnes de nationalité française et aux étrangers justifiant d’un titre de séjour sur notre sol (lequel sésame est, pour rappel, délivré par des Préfectures qui ne font pas précisément preuve de laxisme sur le sujet). Les étrangers sans titre, eux, s’entassent généralement dans les centres d’accueil d’urgence des demandeurs d’asile… ou bien se démerdent en payant eux-mêmes leur appart’ et en espérant que l’État régularise leur situation. Dans un cas comme dans l’autre, ils ne piquent pas grand-chose…

Ce qui n’empêche pas Marine Le Pen de conclure que les virer permettra de faire de la place aux bons Français. Sans doute ceux-ci seront-ils effectivement ravis de se précipiter dans les centres réservés aux demandeurs d’asile… Pour le coup, Anne-Sophie Lapix, qui aurait pu également signaler cela à son interviewée, manque un peu de répartie. Mais on lui sait déjà gré de ses louables efforts. Il est rarement évident d’opposer la bonne foi à la mauvaise.

Crédit photo : Bobby Lightspeed / Flickr

_________________________________________

D’autres coups de gueule sur Retour d’actu… et pour rappel, il y a quelques mois, nous décryptions déjà le programme du FN, histoire de montrer aux crédules tentés ce qu’ils cautionnent vraiment !

Digg This
Reddit This
Stumble Now!
Buzz This
Vote on DZone
Share on Facebook
Bookmark this on Delicious
Kick It on DotNetKicks.com
Shout it
Share on LinkedIn
Bookmark this on Technorati
Post on Twitter
Google Buzz (aka. Google Reader)
This entry was posted in Nos coups de gueule and tagged , , , . Bookmark the permalink.

3 Responses to Marine Le Pen dans les cordes

  1. John Rambo says:

    J’ai fait l’effort de regarder l’interview… Sur la partie économie, le retour économique suscité par les bas salaires – car ces derniers consomment l’essentiel de leurs revenus- n’est pas une chimère. Ce n’est pas dit que ça marche, mais cela vaut la peine de tenter le coup.
    Ensuite, dans le monde magique de la grande distribution, 1 Euro = 1 $. Les marges que se font les entreprises en Europe sont gigantesques. Donc pour la plupart des produits, les prix n’augmenteront pas. Et avec une politique anti-foutage de gueule, on pourrait même les faire baisser de beaucoup.

    Sur la partie logement, j’ai vérifié les chiffres de Le Pen, et c’est exact. 200000 immigrants ont été accepté cette année, la plupart iront tout droit dans les logements sociaux. 200000, cela fait beaucoup pour des sésames délivrés selon vous de façon si scrupuleuse… Quant aux « bons Français », eh oui avec le Français on peut se permettre d’être journalistiquement péjoratif… Eh bien pour le bon Français, la question ne se pose même plus puisqu’il ne fait pas bon être blanc dans une cité. On y est méprisé, insulté, et agressé. Le bon français, lui, va habiter plus loin pour le même prix, et passe sa vie dans les transports pour aller travailler. De toute manière, il est toujours dernier sur la liste d’attente, même les clandestins passent avant grâce au milieu associatif…

    C’est pourtant simple de ridiculiser Marine Le Pen puisqu’elle n’a aucune classe, il faut donc lui poser des questions sur des choses qui la dépasse, littérature, musique, histoire, philosophie. Une présidente qui n’a pas accès à la culture française, cela ferait tâche tout de même ? On l’a déjà vu avec Sarkozy… Pour le reste, elle ne fait qu’émettre des idées sur l’immigration et l’économie qui sont simple comme bonjour, mais que personne n’ose dire ou faire par bienpensance crasse. Marine Le Pen a de bonnes idées tout comme Hitler face à la République de Weimar, et elle est moins corrompue tout comme les Talibans en Afghanistan face aux partis démocrates. Que l’on redresse nos élites, et vous verrez le Front National se dégonflera comme une baudruche, retrouvant ses 5% de frustrés habituels. Mais rajoutez-en dans la bienpensance « ouais, cool, on tape sur le front national donc on est les gentils » , et là le Front national ne cessera de progresser…

  2. Ruddy V says:

    Pour réponse John…

    En ce qui concerne la partie consommation, j’ai un peu de mal à suivre votre raisonnement. Ce n’est pas parce que l’on fait des marges que l’on va automatiquement laisser ses prix inchangés en cas de taxe supplémentaire. Que je sois une petite ou une grosse entreprise, il y a de grandes chances que j’augmente mes prix si on me retire une partie de ma marge, et cela semble logique. Evidemment, le calcul est toujours un peu plus complexe (par exemple, la baisse de la TVA dans la restauration n’a pas forcément entraîné une baisse des prix) mais globalement, il faut s’attendre à une hausse des prix quand l’on taxe davantage. Pour ce qui est de la hausse des petits salaires, cela peut effectivement provoquer un regain de consommation (plus le salaire est faible, plus on consomme, oui) et donc une hausse des recettes (keynésisme de base), mais la journaliste a raison : cela a un coût important à la base, que Marine Le Pen ne maîtrise visiblement pas.

    En ce qui concerne la partie logements sociaux, il faut d’une part faire la distinction entre les clandestins et les immigrés (ce que ne fait pas Marine Le Pen au début de son propos). Les clandestins n’ont légalement pas accès au logement social. Quant aux immigrés acceptés sur le sol français, monopolisent-ils vraiment les places en logement social ? D’une part, ce n’est pas certain du tout (je n’ai pas de chiffres à vous donner sur le sujet, mais mon boulot actuel me permet d’être assez proche de cette problématique, et je n’ai pas franchement l’impression d’un « trust étranger » sur les places). D’autre part, à partir du moment où l’Etat leur a délivré un titre de séjour, il est normal qu’ils puissent accéder à un logement social si leurs ressources sont faibles. Bon, maintenant, si vous considérez qu’ils volent leur place, ça vous regarde. Mais encore une fois, je suis loin d’être certain que tout ira bien mieux quand on aura viré les étrangers des logements sociaux. Et vu le peu d’empressement des pouvoirs publics à faire respecter la loi sur le sujet, je pense même que les problèmes seront à peu près les mêmes qu’avant.

    Par ailleurs, je n’étais pas péjoratif en parlant de « bon français », mais ironique quant aux propos de Le Pen, et j’en ai un peu marre que vous supposiez systématiquement dans vos commentaires que l’on se range derrière la bannière des bien-pensants qui défendent systématiquement les immigrés, envers et contre tout. Vous trouverez sur ce blog des articles qui parlent des cités et de leur fonctionnement (notamment l’avis de Lapeyronnie sur le sujet) ainsi que de thématiques comme le voile, où l’on se montre à mon avis beaucoup plus lapidaires que d’autres.

    Enfin, pour ce qui est de la culture de Marine Le Pen, je ne pense pas que ce soit un angle d’attaque pertinent. Son père, élevé chez les jésuites, était certainement un peu plus érudit qu’elle, son programme n’était pas respectable pour autant.

  3. John Rambo says:

    Sur l’économie, le raisonnement est simple: tout est moins cher à l’étranger, même aux USA qui sont plus riche que l’Europe… Un jean levis, un iphone, une mercedès, et j’en passe. L’européen est une vache à lait. La taxe peut éventuellement se répercuter sur les prix, mais il est temps que l’Europe fasse respecter ses consommateurs quitte faire du protectionnisme.

    Sur les logements sociaux, j’ai fait l’effort de lire l’article de Lapeyronnie… et cela va dans le sens d’un « trust étranger », trust que vous niez mais que tout un chacun peut voir à l’oeil nu… Les cités deviennent des ghettos, la haine du blanc les fédèrent. Et notons qu’on ne parle ni des chinois ni des indiens, qui eux subissent autant de racisme voir davantage, et qui pourtant s’intègre tout de même à la société française. Il y a donc un trust étranger qui monopolise non seulement les logements sociaux, mais aussi l’espace public en général: la banlieue devenant un Etat dans l’Etat. Ce que Lapeyronnie ne dit pas, c’est que la seconde génération rejette davantage la France que la première. De part mon observation professionnelle, je puis même affirmer que ce sont les secondes et troisième générations qui parlent français et qui sont diplômées qui se radicalisent le plus souvent contre la France. Lapeyronnie dit aussi que ces gens sont abandonnés par l’Etat alors qu’au contraire l’Etat débourse davantage pour eux que pour le citoyen moyen. Le problème n’est pas matériel mais culturel. A partir de là, on stigmatise, c’est trop pour Monsieur Lapeyronnie… Marine Le Pen est bien incapable de voir tout cela. Elle est bien trop binaire, mais il se trouve que par le hasard des circonstances, elle est là seule candidate à proposer une solution cohérente même si elle ne sait pas pourquoi… Ces logements sociaux sont basés sur la solidarité du peuple français, à quoi bon être solidaire avec des individus qui rejettent la France? Donc oui, il faut les virer. Autrement c’est du masochisme.

    L’expression « bon français », me fait penser à l’époque où on appelait les noirs « George ». Dans l’absolue, ce n’est pas péjoratif sauf qu’en vérité c’est péjoratif, on peut ainsi mépriser l’autre tout en gardant bonne conscience. Voilà l’effet que cela me fait, mais après tout peut-être que je divague.

    Je m’attendais à des divergences sur tout les points sauf sur celui de la culture. Plus que de culture, je parle de classe. De Gaulle était un grand stratège, un grand lettré et un homme de courage, et par conséquent il n’est tombé ni dans le piège de l’argent ni dans les bouffonneries de nos élites corrompues. Par conséquent, De Gaulle fut un grand président pour la France. Non vraiment là je suis déçu. Les histoires d’économie ou de logement c’est de la pacotille, on manque de solidarité pas d’argent. En revanche la qualité humaine et culturelle d’un président, voilà qui est important et surtout voilà qui en dit long sur les qualités de son électorat…

    Je comprendrais que le débat s’arrête là, du moins en public. Pour finir, je ne vous prend pas pour un béni-oui-oui pro-immigré, sinon je ne prendrais même pas la peine de m’exprimer ici. Toutefois, quand je vous entends dire que l’article de Lapeyronnie est lapidaire, je m’étouffe un peu. Ce monsieur est d’abord très naïf, puis décrit assez bien le fonctionnement de la banlieue et les horreurs qui s’y passent. Puis il termine dans la bienpensance, décrivant une banlieue abandonnée par l’Etat alors que trois lignes plus haut il mentionne bien c’est la banlieue qui rejette l’Etat… Il conclut sur le désormais fameux épisode des boites de nuits, il n’ose pas dire que ces gens voilent leurs femmes pour ensuite aller sauter les autres qu’ils traitent de putes. Et il faudrait s’apitoyer parce qu’on leur refuse l’entrée ? C’est cru mais il fallait que ce soit dit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

* Copy This Password *

* Type Or Paste Password Here *

42 946 Spam Comments Blocked so far by Spam Free Wordpress

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>