Tag Archives: Henri Beyle

« Trésor d’amour », une fameuse gorgée de Sollers

Sollers se sait seul, plus que jamais. Au fil de ses derniers romans, son style s’est épuré, a encore gagné en intensité et en calme. Il s’efface de plus en plus au profit des personnalités qu’il étudie, en orchestrateur discret, poli ; ou plutôt il a tendance à se confondre avec elles. Tout au long de Trésor d’amour, c’est Stendhal que Sollers ravifie, comme il l’avait fait avec Nietzsche en 2006 avec Une Vie divine. Continue reading

Posted in Nos critiques | Tagged , , , , | Leave a comment