Campagne présidentielle : il ne se passe rien, parlons-en !

Les sondages ne font pas l'élection retour d'actuGue-guerre de sondages autour de quelques points au premier tour. La presse bondit sur la moindre annonce alors que la tendance finale est très loin d’être remise en cause…

Dans cette campagne présidentielle qui vole à peu près au niveau des pâquerettes en terme de propositions, il faut bien trouver des choses à raconter quand on est journaliste. Dès lors, le moindre sondage un peu différent des autres fait l’effet d’une bombe. Exemple récent : Hollande pourrait être dépassé d’un point et demi par Sarkozy au premier tour ? Alerte rouge ! Tout le monde sur le pont !

Le Monde, qui faisait il y a dix jours un article sur le blues des députés UMP face aux « erreurs » de la campagne du sortant, se focalise désormais sur « la confiance retrouvée » du camp Sarkozy. Et tous les autres de rebondir sur le moindre écart de point… Il est en tête ! Non, c’est lui ! Non, ils sont ex-aequo ! En une semaine, on a à peu près tout vu et entendu sur ce fameux premier tour.

De la com’ et rien d’autre.

Bien sûr, on peut d’ores et déjà reprocher aux médias de donner à fond dans le jeu de la communication politicarde sans intérêt. L’UMP se gargarise d’un « nouvel élan »… On note, on publie. Le PS qui voit dans ces derniers résultats « l’opportunité de se remobiliser »… On note et on publie. Mais surtout, pour quelques malheureux points gagnés ou perdus dans un sens ou dans l’autre, la presse n’en finit pas de palabrer… alors même qu’il ne se passe finalement rien du tout ou presque.

A la rigueur, si les sondages indiquaient que la tendance finale s’inversait, on pourrait comprendre que l’encre coule tant. Mais en l’occurrence, l’ami Sarkozy a beau se démener comme un beau diable, promettre tout et son contraire (la nécessité de l’Europe hier et la révision de Schengen aujourd’hui), il n’est encore crédité -dans le meilleur des cas- que de 46% au second tour. Ce qui représente tout de même quelques millions de Français supplémentaires à convaincre. Certes, personne à part madame Soleil ne peut prédire si les courbes du second tour ne vont pas finir par s’inverser également. Mais d’ici là, les journalistes pourraient se contenter de constater que pour l’heure, François Hollande est TOUJOURS le grandissime favori. Bref, que rien n’a changé.

Crédit photo : Matière Primaire / Flickr

A lire aussi sur ce site : le Français moyen, tout le monde s’en fout… et un coup de gueule face au discours politique.

________________________________________

D’autres coups de gueule sur Retour d’actu.

Digg This
Reddit This
Stumble Now!
Buzz This
Vote on DZone
Share on Facebook
Bookmark this on Delicious
Kick It on DotNetKicks.com
Shout it
Share on LinkedIn
Bookmark this on Technorati
Post on Twitter
Google Buzz (aka. Google Reader)
This entry was posted in Nos coups de gueule and tagged , , , . Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

* Copy This Password *

* Type Or Paste Password Here *

23 297 Spam Comments Blocked so far by Spam Free Wordpress

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>