Jeanne d’Arc à Sarkozy : « Vous pourriez avoir un peu de respect ! »

Exclusif ! Notre pucelle nationale n’apprécie pas trop d’être convoquée dans un discours du Président de la République. Elle le fait savoir sur notre site

Monsieur Sarkozy,

Je n’ai pas pour habitude de descendre du Royaume des Cieux, où je siège à la droite de Dieu-le-Père depuis ma canonisation en 1920, pour commenter les misérables récupérations de ma personne sur cette terre. Il en faut beaucoup pour me faire descendre de mon nuage.

La preuve, c’est que je n’ai même pas embêté Claire Bretécher quand elle s’est foutue de ma gueule dans ses BD en me faisant passer pour une sourdingue. Je n’en veux même pas à Marine Le Pen et à son paternel d’afficher ma tronche à tout bout de champ pour se faire de la pub’. Et après tout, si ça amuse le maire de Domrémy de rebaptiser son bled « Domrémy-la-pucelle » en mon honneur, grand bien lui fasse…

Mais là, trop, c’est trop ! Vous n’avez beau être que président de la République française (ben oui, j’ai tutoyé Charles VII, alors franchement, un « président »…), vous pourriez quand même avoir un peu d’égard à mon sujet. Ce n’est pas que je tienne spécialement aux droits à l’image, mais m’utiliser comme vous le faites à trois mois des présidentielles, je trouve que c’est une manière d’agir assez cavalière, surtout à l’égard d’une pucelle.

Je ne voudrais pas jouer les pédantes, mais il y a quand même un monde entre nous. Perso, je me suis tapé le siège d’Orléans pour rendre leur Roi aux Français. C’est quand même autre chose que de leur promettre du pouvoir d’achat et des peines planchers pour les délinquants, hein ? (Ah ! Et en passant, vous qui êtes si fier de votre « bilan » sur l’immigration, on voit bien que vous ne vous êtes pas cogné une immigration incontrôlée d’outre-manche…) En plus, vous avez m’exploitez pour parler de la « France qui résiste », alors que vous n’êtes pas foutu de clouer le bec à une vague chancelière allemande ! Franchement, vos négociations avec la Germaine, ça rappelle furieusement les raclées qu’on a prises à Crécy et Azincourt avant que j’arrive. Moi, j’ai grillé pour la France ! Et vous, vous avez du mal à vous mouiller pour elle…

Par ailleurs, avant de m’utiliser pour parler de la « France éternelle », vous devriez ouvrir un bouquin d’histoire. Quelqu’un vous a dit que les Bourguignons du quinzième siècle n’étaient pas précisément mes potes ? Et qu’à l’époque, un Français qui se respectait ne passait pas ses vacances dans le sud-ouest ? « France éternelle », mon cul oui ! Vous avez vu comme elles ont bougé les frontières de France, entre moi et vous ?

D’ailleurs, à propos d’Histoire, vous devriez aussi vous renseigner sur le contenu des programmes scolaires actuels… On m’aborde à peine ! Et je ne parle pas que de moi, mais aussi d’un certain nombre de copains avec qui je vais régulièrement boire des coups ici (Louis XIV, Napoléon, etc…) et qui aimeraient bien être reconnus à leur juste valeur. Au passage, si vous voulez vraiment nous utiliser comme des références, commencez par faire en sorte qu’il y ait suffisamment de profs pour nous enseigner. Parce que vos coupes sombres dans les effectifs, c’est effrayant, ça me déprime presque autant que le résultat du  siège de Paris en 1429.

Du reste, je dois vous dire que là où je suis, d’une manière générale, les gens n’aiment pas trop vos manières de faire, à vous autres politiques. Quand vous vous mettez à nous solliciter à toutes les sauces, ça sombre généralement dans le grand n’importe quoi… Jean (Jaurès), par exemple, a vraiment les boules depuis que vous l’avez convoqué pour votre campagne en 2007. Pareil pour Guy Môquet. Ah, et une autre chose encore ! Je vous signale, môssieu Sarkozy, que je ne suis jamais allée me vautrer sur un Yacht pendant l’été moi ! Non mais… J’étais une paysanne ! La France qui se lève tôt, la vraie ! Et pendant les batailles, attention, c’était les ecclésiastiques devant et tout le tralala ! Croyez-moi, ça en jetait, c’était autre chose que la garden party de l’Elysée !

Bref, tout cela pour dire que vos beaux discours en Lorraine ne me plaisent pas trop. Je ne vous appartiens pas monsieur Sarkozy, pas plus que je n’appartiens à ces cons de frontistes ou aux abrutis d’extrême gauche qui me prennent pour une « sainte laïque » ! J’appartiens à la France toute entière. J’appartiens à son Histoire et aux bouquins qui parlent encore de moi. J’appartiens éventuellement à celles et ceux qui me jouent, qui me chantent, qui me filment, qui me donnent une modernité… oui, j’appartiens plus à Luc Besson qu’à vous, même s’il m’a donné les traits de cette dinde de Milla Jovovich !

Donc, à l’avenir, merci de consulter quelques historiens sérieux avant d’utiliser mon image. Ça ne vous fera pas de mal, et vous en profiterez pour donner des leçons à Frédéric Lefebvre. Il a quelques difficultés à faire la distinction entre Zadig et Voltaire, faudrait certainement pas lui demander mes dates de vie et de mort…

Crédit photo : jb2.0 / Flickr

D’autres coups de gueules sur Retour d’actu, dont celui-ci sur le mépris ordinaire du peuple sous Sarkozy. A voir également dans le rayon Histoire : ce reportage sur les Gaulois à la Cité des Sciences, ce point de vue sur le 14 juillet, ou encore celui-ci, sur Molière et ses personnages.

Digg This
Reddit This
Stumble Now!
Buzz This
Vote on DZone
Share on Facebook
Bookmark this on Delicious
Kick It on DotNetKicks.com
Shout it
Share on LinkedIn
Bookmark this on Technorati
Post on Twitter
Google Buzz (aka. Google Reader)
This entry was posted in Nos coups de gueule and tagged , , , , . Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

* Copy This Password *

* Type Or Paste Password Here *

41 279 Spam Comments Blocked so far by Spam Free Wordpress

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>