François Hollande : précisez le programme !

François Hollande a incontestablement réussi le lancement de sa campagne. Mais certaines de ses propositions restent à ce jour particulièrement opaques.

Crédible, l’ami Hollande ? Efficace en tout cas. Au Bourget, à grand renfort de caméras et de gros plans sur la foule, le lancement de la campagne du candidat socialiste a fait mouche. Décortiquée, ultra-commentée et jugée réussie par la presse… Et, qu’on l’aime ou qu’on le déteste, on parle de lui. Ce qui, en politique, est probablement toujours bon signe. En son temps, c’est-à-dire cinq ans en arrière, le « style Sarkozy » avait également été largement décrypté.

Autre signe de succès : la majorité actuelle peine à trouver la parade. L’annonce de la diffusion d’un tract « rétablissant la vérité » sur le bilan de Nicolas Sarkozy a fait long feu. Il paraît même que l’actuel locataire de l’Elysée se laisse désormais aller à de pessimistes prémonitions devant les journalistes : « En cas d’échec, j’arrête la politique ». Bigre… Il faut croire que le camarade Hollande a vraiment mis dans le mille.

Ceci dit, quésaco du fond ? Quid des propositions ? Sans surprise, elles sont calamiteuses pour les uns (souvenez-vous, Hollande est même un « homme dangereux », dixit Nadine Morano…), insuffisantes pour les autres (notamment l’ami Mélenchon), et approuvées comme un seul homme par le parti de l’intéressé (même si Ségolène Royal râle un peu…) Mais passées outre les (très classiques et attendues) positions partisanes, il est des sujets qui mériteraient éclaircissement… Ainsi :

- La banque publique d’investissement, cet instrument supposé convaincre nos entreprises de rester sur le sol français… Pourquoi pas. Mais qui la finance ? Avec quels fonds ? Et en quoi les crédits s’accorderont-ils avec d’autres aides du même genre ? Pour rappel, des fonds européens tels que le FEDER ont déjà pour rôle d’investir au profit des territoires et de leurs entreprises. Quel rôle exact aurait, dans ce cadre, une banque publique d’investissement ? Cela demande, à tout le moins, des éclaircissements.

- Le nouveau traité avec l’Allemagne : certes, 50 ans après celui signé entre De Gaulle et Adenauer, le symbole serait beau… mais de quel contenu parle-t-on ? Pour rappel, Français et Allemands n’ont récemment pas vraiment accordé leurs violons sur le cas du patient grec. Et l’opposition PS n’a eu de cesse de critiquer le nouveau traité européen évoqué par François Fillon… Là aussi, il serait bon de donner quelques précisions. S’il s’agit juste de dire qu’on est copains et qu’on ne part pas pour une troisième guerre mondiale, c’est quand même un peu léger.

- Toujours au niveau supranational, qu’en est-il de cette proposition de créer une agence de notation européenne ? En quoi celle-ci sera-t-elle plus indépendante ou plus autonome que ses homologues ? Et la seule présence d’une nouvelle structure de ce type suffira-t-elle à influencer les marchés et la confiance accordée aux Etats ? Peu probable a priori… Explain please !

- La création d’une taxe sur les transactions financières ? L’idée est noble et très populaire… mais concrètement, de quoi s’agit-il ? D’un simple impôt de bourse, sur l’achat et la vente d’actions, à l’instar de ce qui existait en France jusqu’en 2008 ? Ou bien d’une taxe sur les transactions monétaires ? Dans ce dernier cas, rappelle une édition récente du Canard enchaîné, il n’y aurait pas grand chose à faire : seulement reprendre un projet de loi voté par les Socialistes sous le gouvernement Jospin… mais ne s’appliquant qu’à la condition que les partenaires européens l’appliquent eux-aussi. Ou alors, la jouer comme la Suède, qui a testé une taxe type Tobin… avant de revenir sur sa décision devant la fuite massive des capitaux. Là encore, que veut faire François Hollande ?

- L’encadrement des loyers « là où les prix sont manifestement excessifs »… C’est-à-dire dans tout Paris et dans le centre-ville de nombreuses villes de France ? Concrètement, sur quels critère s’appuie le candidat socialiste ? Et à quoi ressemblera cet encadrement promis ? Là aussi, mystère pour l’instant.

Flou artistique sur certaines propositions

Beaucoup de flou artistique donc…  Par ailleurs, d’autres thèmes frappent par leur absence : ainsi, la banlieue, ou la réforme de la santé dont les dépenses progressent chaque année plus vite que la croissance.

Certes, ce sont des sujets un peu casse-gueule… Allez donc expliquer aux Français qu’il faut mettre de l’argent dans ces zones souvent peuplés de « Français issus de l’immigration » (ou d’immigrés tout court d’ailleurs), ou qu’il faudra qu’ils payent (encore) plus cher leur passage sur le billard et leur note à la pharmacie, ceci pour rééquilibrer les comptes de la Sécu… Mais un candidat devrait avoir le courage de s’attaquer aussi à ces thèmes-là. François Hollande demande à être jugé en 2017. Nicolas Sarkozy, lui aussi, s’était mis de lui-même sur le billot des Français en 2007. Ils le jugent actuellement. Et sévèrement.

Crédit photo : photogreuhphie / Flickr

A lire aussi sur ce site : François Hollande, l’homme tranquille, et une réaction sur la France, produit de luxe convoité

________________________________________

D’autres points de vue sur Retour d’actu.

Digg This
Reddit This
Stumble Now!
Buzz This
Vote on DZone
Share on Facebook
Bookmark this on Delicious
Kick It on DotNetKicks.com
Shout it
Share on LinkedIn
Bookmark this on Technorati
Post on Twitter
Google Buzz (aka. Google Reader)
This entry was posted in Nos points de vue and tagged , , , . Bookmark the permalink.

One Response to François Hollande : précisez le programme !

  1. Abelforth says:

    bonsoir,
    merci pour votre site que je suis régulièrement. Tout cela n’est que de la publicité politique pour citoyens sans réelle réflexion. Qui peut légitimement penser qu’aujourd’hui Hollande est mieux qu’un autre ? Dix ans en tant que 1er secrétaire du PS et pas crédible pendant tout ce temps puisque Ségolène lui a volé la vedette en 2007 !
    Maintenant il serait le sauveur des socialistes. Je suis écœuré par ces hommes politiques qui vivent grâce à notre argent depuis des années. Mais aussi écoeuré par la bêtise des français qui n’osent pas changer vraiment les choses.
    Je propose trois mesures pour résorber les défaillances actuelles :
    - 2 mandats électifs maxi par personnes durant toute sa vie ce qui permettrait un renouvellement des hommes et aussi le courage politique puisque pas d’enjeu électoral futur.
    - la mise ne place du tirage au sort au lieu du vote qui garde au pouvoir les mêmes catégories de personnes…(voir les idées d’Etienne Chouard)…une caste.
    - la reconnaissance du vote blanc car ceux qui votent blanc n’ont pas de candidats à qui donner leur vote…significatif.
    continuez sinon à gratter un peu partout.
    Abelforth

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

* Copy This Password *

* Type Or Paste Password Here *

21 124 Spam Comments Blocked so far by Spam Free Wordpress

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>